Dernières nouvelles

LES INTOUCHABLES

Nous apprenions leur nomination avec enthousiasme ou horreur. Il n’y avait dès lors d’alternative que de les endurer, panser les blessures de leurs commettants ou susciter leur démission lorsque les dégâts devenaient gênants.

Je caricature à peine. Les gestionnaires étaient perçus il y a quelques dizaines d’années comme des gens dont le pouvoir conférait une aura surhumaine. Puis, Michael D. Watkins de Harvard publia « The First 90 Days » un livre qui eut un grand retentissement. Selon lui, le gestionnaire qui occupe de nouvelles fonctions entre dans une période très stressante. Il est motivé et frénétique, mais aussi vulnérable, indécis entre la volonté de plaire et de trancher, désemparé devant les tâches à accomplir. Bref, il a une réaction humaine et il appartient aux organisations de leur prêter soutien.

À la faveur d’un mandat qui m’avait donné du fil à retordre, le livre de Watkins m’inspire une démarche pour remédier à la situation. Il me semblait que les directions des ressources humaines avaient un rôle à jouer auprès des gestionnaires dans cette période cruciale pour leur nouvelle équipe. Cette démarche a pris le nom de 100 JOURS – Diriger une nouvelle équipe. Elle acquiert rapidement du succès si bien qu’au Québec, ce n’est pas le « 90 jours » qui fera sa marque, mais bien « 100 JOURS », la formule ayant inspiré d’autres firmes. Cette dizaine de jours supplémentaires n’a évidemment rien à voir avec un retard que nous aurions sur les Américains! L’expression m’est venue des journalistes qui ont l’habitude d’évaluer les politiciens après une première période de cent jours.

La démarche s’est étoffée depuis. Je souligne la confiance de mes premiers clients, en particulier Desjardins Groupe d’assurances générales, avec madame Johanne Richard-Hinse alors DRH, et le Centre québécois du leadership avec Germain Lachance qui a le mandat de rehausser la compétence en gestion de la fonction publique québécoise. Je salue aussi la collaboration indéfectible du professeur Alain Gosselin, de HEC-Montréal, à une recherche sur les facteurs de succès des nouveaux gestionnaires.

Au fil de ces quinze années, ma plus grande fierté réside dans le fait que des milliers de gestionnaires ont été accompagnés. Ils ont été efficaces plus rapidement et leur intégration dans leurs nouvelles fonctions a été plus harmonieuse. Ce sont donc des milliers d’équipes qui ont pu en bénéficier… et ça ne fait que commencer!

Yves Boulet, MBA, CRHA

Retour à la liste des nouvelles