Dernières nouvelles

Le recrutement durable

Négligez-vous certaines étapes du recrutement par manque de temps ? Combien de temps et d’énergie perdez-vous à former les mauvaises personnes ?

Saviez-vous qu’un mauvais recrutement coûte en moyenne 30 % du salaire annuel de l’employé1 à votre entreprise ? Pour un employeur, un mauvais recrutement est un investissement risqué. Pourquoi ne pas miser sur le recrutement durable ?

Qu’est-ce que le recrutement durable ? Le recrutement durable est une série d’actions qui permettent d’augmenter significativement la réussite d’un processus de dotation. C’est aussi une stratégie qui permet de maximiser les investissements en recrutement et par le fait même d’augmenter la rentabilité de l’entreprise. Les actions posées ont un impact direct sur votre stratégie d’affaires.

1. ÉVALUER. Souvent lors d’un départ, le réflexe est de précipiter les décisions d’embauche en passant à l’action, on veut remplacer la personne rapidement. La première étape consiste à prendre le temps de réfléchir sur les besoins réels de l’entreprise afin de placer les efforts au bon endroit.

2. VALEURS ORGANISATIONNELLES. Utiliser les valeurs organisationnelles comme fil conducteur dans votre processus de recrutement. Un processus cohérent aux valeurs organisationnelles tant dans la sélection du candidat que dans son intégration augmente vos chances de faire un meilleur choix et d’augmenter le taux de rétention des employés.

3. PLANIFIER. Un processus de recrutement se planifie. Pour une sélection efficace, l’utilisation d’outils de sélection performants et développés sur des critères objectifs, aideront à rester centrer sur les compétences à évaluer et à diminuer la subjectivité pouvant émaner à une mauvaise embauche. Décrivez votre offre avec justesse pour éviter une déception lors de l’entrée en poste. Cette erreur peut miner la confiance qui commence à peine à s’installer avec votre nouvel employé.

4. SÉLECTIONNER ET ÉVALUER. L’entrevue de sélection bien structurée est un excellent point de départ pour mesurer les compétences d’un candidat. Il peut parfois être nécessaire de valider nos observations. Les tests sont des indicateurs qui permettent d’évaluer certaines compétences profilant le potentiel d’un candidat et d’aider à établir un bon plan de développement des compétences le cas échéant. Ils permettent aussi de diversifier les compétences internes afin de maximiser la force collective et obtenir des équipes de travail plus performantes.

5. INTÉGRER. La dernière étape du recrutement durable est l’accueil et l’intégration. Cette étape trop souvent négligée est pourtant la pierre angulaire de la fidélisation de l’employé. Le manque de rigueur dans certaines étapes du plan d’intégration nuit considérablement à vos chances de rétention malgré un processus de sélection adéquat. Pour vous aider à bien définir les activités d’intégration, pensez à l’expérience que vous désirez faire vivre à l’employé lors de sa première journée et ce qu’il devrait avoir appris au terme de son intégration. C’est une période d’apprentissage, d’échange et de dialogue où vous apprendrez à vous connaître mutuellement. La responsabilité de ce processus est collective. Tant le supérieur immédiat que les employés en place sont responsables de la réussite du plan.

Le recrutement durable est donc un cycle d’activités toutes aussi importantes les unes que les autres. Ce cycle est la base d’un lien durable. La confiance se bâtit, mais elle peut se perdre rapidement. Soyez donc juste et cohérent dans votre offre et dans la présentation de l’emploi et de l’entreprise. Le recrutement durable est un moyen de réduire le taux de roulement et d’augmenter les compétences collectives de l’entreprise. Chez AXXIO, nous accompagnons nos clients afin qu’ils posent les actions nécessaires et relatives à un recrutement véritablement durable. Investir dans le recrutement, c’est payant !

Référence : US Dep. Labor and Statistic

Yannick Demers, consultante en gestion des talents et ressources humaines

Retour à la liste des nouvelles